Etude du distancier OS-RM et d’OpenStreetMap

Comparatif entre OpenStreetMap et Google Street Map, limité à la cartographie de la France.

Comparatif du distancier OS-RM par rapport au distancier Google Maps

Ce prototype a pour objet de valider par des échantilonages la pertinence de l’utilisation du distancier libre et de la base de données associées.

  1. Géocodeur NominatimNous procédons à un échantillonnage sur l’opération de conversion d’une base d’adresses en coordonnées géographiques. Afin de pouvoir comparer le taux de réussite de l’opération nous effectuons la même opération au travers de l’API de géocodage de Google Maps. L’opération demande environ 2 secondes par résultat, un paramètre d’url limite à un nombre de résultats donné (5 par défaut) Retirer le paramètre permet de lancer l’opération complète sur le fichier d’adresses /study/Data/adresses.csv, qui peut prendre 10 minutes
  2. Distancier OS-RMNous procédons à des échantillonnages et des contrôles visuels en vis-à-vis de la solution de cartographie propriétaire GoogleMap. Le prototype permet de contrôler sur la même carte l’itinéraire issu du service GoogleMap et l’itinéraire issu du routeur OSRM sur la base de données France OSM. La carte est par défaut centrée sur l’itinéraire et le niveau d’agrandissement est adapté pour visualiser l’intégralité du trajet, cependant elle possède un système de navigation qui permet d’adapter le niveau d’agrandissement ou de se déplacer afin de contrôler l’intégralité de l’itinéraire précisément au niveau des voies. La prise en charge de la navigation est effectuée par un composant issu des outils Google Map, cela permet de représenter le trajet GoogleMap qui est indiqué par un trait bleu, et de représenter en surimpression le trajet OSRM qui est indiqué par un trait rouge et dont l’opacité permet de superposer le trait au trait bleu sans le masquer. Le tracé superposé des deux trajets prend alors une couleur entre le rouge brun et le violet qui indique une correspondance exacte des deux itinéraires. (Le rendu de cette dernière couleur dépend de la superposition des deux traits plus ou moins exacte selon l’échelle et l’épaisseur du trait) Le prototype permet de sélectionner des coordonnées géographiques parmi une liste de trajets qui définissent une localisation de départ et une localisation d’arrivée. L’utilisateur peut choisir parmi environ 40 localisations. Les localisations ont été répertoriées depuis la carte OpenStreetMap directement en ciblant des tracés de voies existant, ceci à fin de récupérer au mieux la latitude et la longitude directement sur une voie. Cela permet de minimiser les différences au niveau des points de départ et d’arrivée des deux systèmes de routage.
  3. Base OSMNous procédons à des échantillonnages et des contrôles visuels en vis-à-vis de la solution de cartographie propriétaire GoogleMap. Le prototype permet de charger sur la même page une carte avec les données issues du service GoogleMap et une carte issue des données OSM. Chacune de ces cartes est représentée avec un système de navigation à la souris qui permet d’adapter le niveau d’agrandissement ou de se déplacer sur la carte si nécessaire. Le prototype permet de sélectionner des coordonnées géographiques parmi une liste de points qui définissent une localisation. Vous pouvez choisir parmi environ 200 localisations répertoriées par la proximité géographique d’une ville ou d’un lieu.